Les familles de banane : Apprenez à les reconnaître

Plus de 1000 variétés de bananes sont cultivées à travers le monde ! Au jour le jour, cependant, nous n’en rencontrons qu’une petite partie. Apprenons ensemble à mieux les connaître.

La famille des bananes “dessert” : les cavendish

La cavendish mesure entre 15 et 17 centimètres. La « Cavendish » doit son nom au duc britannique William Cavendish, président de la Société Royale d’Horticulture qui, en 1836, se procure un spécimen de cette variété, qu’il cultive et dont l’exploitation se propage ensuite dans le monde entier.

Elle est généralement encore un peu verte sur les étals, elle jaunit en mûrissant. Elle révèle une saveur particulièrement douce et parfumée, développant des arômes riches, soutenus par une texture mœlleuse .Le plus souvent consommée crue, elle agrémente notamment les salades de fruits, les compotes et de multiples recettes de pâtisserie. Selon les goûts et les envies, elle peut également passer à la casserole !


Les variétés de banane Cavendish principalement représentées sur nos étals sont les suivantes :

  • LA POYO, la plus connue et consommée en France. De forme assez droite, elle présente un pédoncule allongé et une couleur jaune bien franche. Elle s’épanouit principalement sous le soleil des Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe),du Cameroun et de la Côte d’Ivoire. En bouche, sa chair mœlleuse et sucrée fond sous la langue.
  • LA GRANDE NAINE et LA PETITE NAINE sont reconnaissables grâce à leur pédoncule plus court et leur courbure plus accentuée que la Poyo. Elles prennent également une belle teinte jaune d’or à maturité. Elles se plaisent sous le climat bienveillant des Antilles et de l’Afrique. Elles proviennent également d’Amérique Centrale et du Sud. Leur chaire très parfumée développe des arômes riches, soutenus par une texture fondante.

 

La famille des bananes “à cuire” : la plantain

Elle mesure entre 30 et 40 cm. Elle est appelée « plantain » surtout en Afrique. Autrefois, dans cette région du monde, on utilisait le terme « platane » pour désigner le bananier et son fruit a ainsi été rebaptisé.

Avec sa peau verte ou légèrement rosée, elle jaunit, puis noircit également au fil de sa maturation, gardant toujours une texture ferme ; son goût un brin acidulé rappelle celui de la patate douce. Non comestible crue, elle doit être blanchie à l’eau bouillante salée, pelée et frite à l’huile ou utilisée dans des ragoûts. Elle entre dans la composition de nombreux plats traditionnels africains et antillais.

Deux autres familles : les “sucrier” et la Figue Rose

Beaucoup plus rare chez nous et donc moins connues, les bananes sucrier sont courtes, avec une peau fine et une pulpe très sucrée. Parmis elles ont connait surtout la freycinette.

La Figue Rose, quand à elle, n’est pas jaune comme son nom l’indique. Avec sa peau rose épaisse et sa chair blanche, on ne risque pas de la confondre avec une autre variété. On la retrouve dans des desserts antillais.

Dernières actualités

Insolite

Voici une façon peu commune d’éplucher une…

Avez-vous toujours pelé vos bananes en commençant par la queue… (…)

Vidéo de la semaine

Crumble Pomme et banane

Vous allez craquer pour son croquant ! (…)

Santé

En quête de magnésium ? Pensez à la banane !

C’est connu : le magnésium offre de nombreux bienfaits reconnus… (…)

Découvrez aussi ces actualités

Insolite

Voici une façon peu commune d’éplucher une…

Vidéo de la semaine

Crumble Pomme et banane

Santé

En quête de magnésium ? Pensez à la banane !